KhajurahoEtat du Madya Pradesh

 
 
9060 km

Je quitte l'hôtel à 3h30  mon bus part à 5h, j'ai  6km à parcourir pour me rendre à la station

Les rues sont dans un noir total, je marche une quinzaine de minute je ne suis vraiment pas très motivée pour faire ce chemin à pied
Il faut que je trouve un rickshaw rapidement mais à cette heure ils sont rares, j'en choisi un non motorisé les prix sont exorbitants,  un gars pas très jeune me rattrape pour me proposer un tarif très correct.

On avance péniblement à la vitesse du marcheur zigzagant dans les ruelles, j'suis un peu inquiète car souvent ils ne comprennent pas où nous allons mais pour charger un client ils n'hésitent pas  à accepter la course quitte à rectifier en cours de parcours.
Gagné on arrive devant un station de bus mais pas la bonne, nouvelle explication c'est reparti ...
Finalement j'arrive à l'heure,  je paye  quelques rps  en plus pour le supplément de km (il ne me demandait rien)

 Je me hisse dans un vieux bus,  les occupants ronflent sous leurs couvertures attendant le départ, je choisis une place avec une fenêtre qui ferme, sort une écharpe et m'entoure le visage pour terminer la nuit, le bus toussote, s'ébranle dans un bruit de tôle, et nous voila parti.
Je rajoute ma couverture polaire. toutes les fenêtre se sont ouvertes avec les vibrations  >  gla gla !


La spécialité indienne est d'hurler dans son téléphone portable et de commenter la discussion avec son voisin même si celui ci n'est en rien concerné

j'opte pour mes tampons d'oreilles  et zou pour 11h de route >>  sleeping ...  j'essaye tout au moins, car le bus s'arrête pour récupérer des passagers toutes les 10mn

une grosse femme (je préfère les hommes bien plus sveltes mais beaucoup plus bavards) s'assoit à coté de moi, par chance (elle tenait vraiment les 3/4 du siège) elle descendra au premier village sans que personne ne la remplace c'est royal.

Premier arrêt à 8h pour la pose pti'dej, je suis la seule touriste et tout le monde m'ignore, c'est très agréable.

A midi j’achète de splendides goyaves, 2h plus tard je me gave d'un nouveau kg de ces délicieux fruits, une variété différente de celle que j'avais connu en Afrique ou en Amérique du sud. 

A kajuraho j'espère retrouver les jeunes américains rencontrés à Varanasi, ils ont opté pour un déplacement en avion se privant des bons moments que je passe au contact des gens mais aussi de ces km de paysages et surtout des goyaves  hi hi !

Changement de bus pour encore 3h de route , finalement nous roulerons 15h, ce deuxième bus est bondé, quelques passagers sont debout, impossible de s'assoir dans l'allée centrale trop de monde.

Je récupère une petite fille sur mes genoux sa maman est étonnée de ma proposition mais accepte volontier,  la gamine semble un peu effrayée, elle ne restera pas plus de 30mn, un bébé prendra sa place il passe d'un bras à l'autre sans se réveiller
il a les yeux cernés de khôl, des bracelets aux chevilles, un lacet de coton autour du cou sur lequel est enfilé une grosse perle de cornaline.
Sa maman est vêtue d'un sari vert syntétique et ses bras couverts de bracelets, ce sont des gens très modestes comme tous les passagers de ce bus. J'ai l'impression que le bus entier me regarde et me sourit 
Et moi, j'suis émue de cette douce présence.
Inde je t'aime

15 h dans un  bus déglingué mais une belle journée, je me sens collante et poussièreuse, vivement la douche ! 
Nous arrivons dans la soirée
Je prends un rikshaw collectif motorisé qui nous mène à khajuraho nouvelle ville construite autour du temple principal, il me depose devant le Yogi lodge, pas cher, chambre agréable, un hôtel routard très sympa

Kajuraho me fait tout de suite bonne impression c'est un très beau village, je sens que je vais y faire d'immenses balades dans une campagne verdoyante peut être même louer un vélo.

Il est 20 h la nuit est tombée, j'opte pour un délicieux repas de rue, poilée de lentilles et croquettes de purée pommes de terre agrémenté de sauce et d'épices.
Petites portions vendus dans des coupelles de feuilles  + 2 oeufs durs achetés un peu plus loin et un coca bien mérité
 .

le 30/01


Khajurahao

Le lien vers les photos  http://www.flickr.com/photos/97178201@N05/sets/72157634032601750/




En sortant de l'hôtel j’aperçois les temples splendides majestueux, il est trop tôt pour la visite.
Je marche jusqu'à l'ancien village à la recherche d'un marché et de délicieuses goyaves, en route j'achète quelques chapatis à une femme qui cuisine dehors pour sa famille, je dois m’acquitter d'une séance photo, ne parlant pas un mot d'anglais mes questions sur le market restent sans réponse.


kajurahokajuraho2

Un peu plus loin j'aborde un jeune d'une vingtaine d'année "No market" il me propose de me conduire chez un paysan qui pourra me vendre bananes et goyaves, peut être même des papayes.
Première ferme les papayes sont vertes, et les goyaves terminées, deuxième ferme déserte, tout le monde est au champs et pas de fruits sur les arbres.
Nous revoila partis parcourant maintenant d'immenses champs de céréales,  nous traversons un petit cours d'eau en nous mouillant jusqu'aux genoux, sous le regard amusé d'un paysan qui nous indique une passerelle en amont,  là je commence à douter de mon guide.
Nous arrivons vers midi  dans un hameau désert, je propose que nous repartions en rikshaw et je suis étonnée de la réponse
- non c'est mieux de marcher ....Nous revoil
a repartis pour une balade champêtre direction kajuraho

20 mn après il m'annonce qu'il est épuisé et me demande une pose à l'ombre d'un immence ficus, là je sens qu'il hésite puis se lance 
Que pensez-vous des temples il m'explique qu'il est choqué car l'Inde a beaucoup changé , peu d' hindous pratiquent la voie du tantrisme, lui même n'est pas initié
autrement dit " voulez vous m'initier ?
Mon rire le ramène à la réalité enfin pas tout de suite, c'est franchement laborieux compte tenu de son insistence et de mes lacunes en anglais.

Il se souvient qu'il doit un peu travailler et après quelques heures de marche retour il me présente à son père responsable d'une des boutiques d'art de la ville 
Retour enfin seule pour la visite des temples à l'origine 80 aujourd'hui il n'en reste que 25, temples dédiés aux différents Dieux et Déesses,  éparpillés dans le vieux village dans la campagne environnante  dans le nouveau village. Ils ont été construits entre le X et XIe siècle
Je suis toujours bluffée par la beauté la finesse des sculptures même si répétitif, c'est un déchaînement artistique époustouflant, représentation de Shiva de Brahma, Vishnou, Dévi, Parvahati,Kali, Hirapur  etc....
Les temples mesurent jusqu'à 40m de hauteur.
Ce qui fait la particularité de Khajuraho ce sont les sculptures érotiques du temple de Lakshmana qui avaient choqué les anglais lors de la découverte des temples, elles représentent des scènes du Kamasutra (écrit entre le IVe et le VIIe)  siècle avec beaucoup d'humour, jamais obscènes ( bouddhisme mahâyâna, bouddhisme vajray?na)
Ce temple contient pas moins de 600 sculptures (dont 1/10 érotiques) 
 
L’ambiance de Khajuraho est très différente du reste de l'Inde, les jeunes rabatteurs assaillent les touristes, se balader sereinement dans la ville nouvelle est impossible.
C'est le lieu incontournable des  voyages de groupes organisés, les cars se succèdent remplis de touristes venus visiter l'Inde en 15j.
Ce type de tourisme à des effets dévastateurs .
Dans le reste de l'Inde la majorité des touristes sont hindous le touriste étranger ne représente pas la millième des visiteurs
Ici aucun touriste hindous ou très peu, 

J'ai envie de louer un vélo pour me balader un peu 
le loueur refuse de me le louer pour un 2X30km c'est juste pour faire le tour du village ! 
 
Dans la soirée je retrouve Ben et  Mira les  américains rencontré à Varanasi,  arrivés dans l'après midi en avion (Ryan a rejoint les USA)
Pour rester avec eux je mange dans un restau assez cher (10X plus que dans la rue et ce n'est pas bon!)
+ tard je les abandonne car ils vont à un spectacle payé très cher et non négociable, l'équivalent de 15€/pers  
Finalement spectacle très  "touriste" un magnifique spectacle  à la sauce Bollywood, ils n'ont pas aimé, je suis contente d'être allée me coucher tôt après avoir essayé vainement de me connecter à ma boite e.mail sur l'ordi de l'hôtel.
 
 

 







Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement