AURANGABAD  état du Maharashtra  
2 920 548 h
 Ellora Ajanta
 
 
2620 km
le 24/12/10


Je ne me suis pas si mal débrouillée pour trouver le wagon et la place (il y a une trentaine de wagons au mini) un jeune homme c'est tout de même proposé pour m'aider, c'est pour ces étudiants l'occasion de parfaire leur anglais , bé heureusement que je très sympathique parce que pour ce qui est de l'anglais ...


Ce sont des millions de personnes qui voyagent tous les jours en Inde, sur la même voie les trains se succèdent faut être vigilant car souvent les horaires sont décalés, un train arrive à l'heure, l'autre pas et tout sur le même quai, il y a souvent au moins 10 quais

L'organisation est parfaite.
 
A Mumbai (Bombay) là où arrivera ce train, 5000 employés travaillent à la compagnie des trains .
 
Dans mon wagon sleeper pas de touristes, cette fois-ci je suis sur la couchette du haut dont l'ascension est un peu acrobatique juste un peu ce qui fait qu'elle n'est jamais occupée par une femme
Il est encore trop tôt et les couchettes du bas sont rabattues nous sommes tous assis sur les 2 banquettes du bas, une maman en face de moi allaite une petite fille. Elle fait signe de vouloir s'allonger, tout notre petit bloc s'organise, pour les 2 couchettes du haut rien à faire elles sont en position couché, celle du milieu se remonte en position couché, en position basse elle sert de dossier quand tout le monde est assis sur la première couchette, j'espère que les photos seront plus explicites.

je grimpe sur ma couchette et zou me voila dans mon duvet
Arrivée à 5h du mat à Mumbai (Bombay), il vaut mieux être réveillée avant car aucune gare n'est jamais annoncée, d'autres voyageurs sont réveillés et se mobilisent pour me donner les infos demandées , je veux descendre à Mumbai et prendre aussitôt (enfin si possible) un bus pour Aurangdabad.
Mais Mumbai est une mégapole d'au moins 12 millions d'habitants j'ai donc besoin d'aide pour m'y retrouver.
 
 Par chance Manohar 35 ans (j'ai même son adresse e.mail :o) se propose pour m'aider car il part dans la même direction, nous descendons précipitamment du train avant la gare centrale, il doit bien y avoir 5 gares à Bombay, nous sautons ds un autre train qui fait le tour de la ville, puis là on court vers une station de Bus et nous voila dans le bus , wahou super rapide!
 
Ce bus va à Pune, ce n'est pas du tout ma direction mais de là je vais pouvoir prendre un autre bus pour Aurangdabad. (je vais me rajouter 3 h de bus mais Bombay évité , youpi!)
Cela laissera quelques heures à Manohar pour me persuader que ma route est celle de sa maison où son père historien pourra me parler de l'Inde et lui même ingénieur en ... 
 
Il me saoule et finit ouf! par s'endormir, le bus arrive à Pune et je saute dans un autre bus cette fois-ci seule,  prochain arrêt Aurangdabad.
 
Enfin arrivée, je viens quand même de totaliser 21h de voyage
 
Descente du bus  assaut habituel des chauffeurs de rikshaws qui annoncent leurs prix, pas de chance messieurs, j'ai choisi de marcher
 
Oulala que c'est loin ! le sac à dos pèse vraiment, mais je sens que j'suis pas loin. 1ere Hôtel choisi dans la liste des pas chers du GR full
2eme full, 3eme full, je passe à la catégorie superieure et c'est toujours full est ceci jusqu'en janvier
 car je tombe en période de vacances de Noël et ici aussi ce sont les vacances scolaires.
 
Je rebrousse chemin et tente un dernier hôtel qui lui n'a que des dortoirs, et là j'ai enfin un lit, l'hôtelier sachant que tout est plein se "gave" au passage en doublant le prix 200rps  -de 4€
 
Première fois que je dors dans un dortoir, c'est assez rudimentaire mais propre, c'est un dortoir de nanas et pour l'instant il n'y a qu'un lit d'occupé "elle" a attaché son sac à dos au lit j'en fais de même et vais me sustenter dans le quartier car je n'ai pas le courage de repartir au centre ville.
 
Aurangdabad n'a aucun intêret touristique mais c'est de là que l'on prend un car pour rejoindre Ellora et Ajanta.  (grottes)
 
Ce soir c'est le réveillon.
 
Je fais connaissance avec ma coloc, Ayu elle est japonaise, (une routarde japonnaise très rare, alors que les siens voyagent en groupe et très très assistés)  petit blabla interrompu par l'hôtelier qui me signale que demain tous les lits sont retenus il faudra donc que je trouve autre chose.
Ayu repart demain. Elle me souhaîte bonne chance
 
 
        
 dortoir à 150 rps un peu moins de 3€ (le prix normal est 100rps) et ma 2ème ch à 350 rps  - 7€
 
la solution dortoir est sympa s'il n'y a que des touristes étrangers, les touristes hindous sont trop indisciplinés,et bruyants.
 
Et me voila à 21h à courir dans le quartier totalement noir à la recherche d'un hôtel, merci les parents pour la petite lampe de poche, qui me signale aux voitures sur la rue défoncée qui longe les hôtels, d'un hôtel à l'autre je m'enfonce dans le quartier jusqu'à la gare ferrovaire, enfin de l'éclairage,  mais pas de place , tout est plein , et puis au 10ème hôtel enfin une chambre je la retiens  pour demain et paye d'avance on ne sait jamais.
 
je retourne au dortoir en nage, la douche bouillante est la bienvenue, dure journée, Ayu dort déja. Vers 23h gros boucan, 2 ados débarquent dans le dortoir, elles sont bien calmes mais dans la chambre voisine une bande de garçons met l'ambiance colo, ce sont des coréens venus en groupe 
 
25/12  hey c'est Noël ! <:o)
je me réveille tôt, les ados sont réveillées par leur moniteur, elles se lèvent en 5mn mettent un anorak, je les retrouve dans la cour avec la bande de garçons maintenant très calmes, je décide de me joindre à eux pour le cours de gym, des étirements,  sympa le prof me salue dans une sorte de révérance.  
 
Je fonce à mon nouvel hôtel, le gérant est sympa, je n'aurai pas besoin de faire les papiers réglementaires dans l'immédiat, il faut dire que ces formulaires que l'on rempli à chaque arrivée dans un nouveau hôtel sont parfois exaspérants, d'un hôtel, d'un état à l'autre ils peuvent être différents, dans le Rajasthan ou m'a souvent demandé le nom de mon père et je variais selon mon humeur, "charles de Gaules, léo ferré etc..." jusqu'au jour où j'ai compris que ces papiers pouvait être notre survie en cas de disparition
 
 je retraverse  à grand pas la ville pour rejoindre la gare routière, à 5km où je vais prendre le bus pour Ellora 
transpirer un jour de Noel  trop bien 
  
A attendre le bus nous sommes 3 "étrangers"  un asiatique et un européen.  
La montée dans le bus est toujours un grand moment où il est bon de se faire respecter sous peine de se retrouver debout alors que vous êtes le premier de la file ou de vous faire salement bousculer, j'ai testé toutes les formules la seule qui n'a pas marché est la courtoisie, alors me voila bourrin et s'ils veulent bourriner ils vont ... bé non ! pas facile d'envoyer des coups de coudes et puis c'est tellement dérisoire.
 
Je suis assise à côté d'une femme qui a confondu ma cuisse droite avec l'accoudoir. Je la repousse en douceur, le message est passé
 
Le bus s'arrête pour charger un max de passagers et là c'est une très vieille femme qui monte, personne ne se lève. En Inde c'est chacun pour soi, c'est d'autant plus étonnant qu'ils sont très sociables. Au moment où je vais me lever le jeune asiatique lui cède sa place. A l'arrêt suivant c'est un très vieil homme frêle sur ses jambes , je me lève mais voyant cela un jh hindou se lève en m'adressant un magnifique sourire. Le jeune asiatique a vu la scène et sourit aussi, instant magique
il suffirait de presque rien ...
 
Descendez c'est là nous dit le chauffeur, où ça là ? on ne voit rien juste la campagne et la route qui continue.
 
le bus redémarre et nous voila tous les 3 à marcher en sens opposé, j'opte au croisement pour la route de gauche. 
L'asiatique me rejoint et me lâche devant les premiers beignets.
Un immense parking de voitures et de motos me dit que je suis arrivée, je continue la route, les gens font la queue devant un guichet, je pense qu'il s'agit de la caisse pour le parking, je m'arrête à l'entrée d'un portail mais personne ne s'intéresse à moi, je continue suivant quelques touristes Hindous et me voila devant la première grotte, j'ai donc économisé 250 rps   Merci Papa-Noel !



Les grottes d'Ellora constituent le sommet de l'architecture du Deccan. Trente-quatre monastères et temples ont été creusés sur plus de 2 km en succession serrée dans la paroi d'une haute falaise basaltique,  entre le VIe et Xe siècle 
Ces sanctuaires consacrés respectivement au Bouddhisme, au Brahmanisme et au Jaïnisme, illustrent l'esprit de tolérance caractéristique de l'Inde ancienne, c'est tout simplement fabuleux et époustouflant de beauté, j'ai adoré
il faut des heures pour tout voir, pendant les vacances des milliers d'hindous les visitent tous les jours 

 le lien vers mes photos
le lendemain je visite les grottes d'Ajanta, le voyage en bus est plus long les grottes sont moins belles, ce sont presque essentiellement des peintures murales pas vraiment en bon état et quelques statues. 
  


 








Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement